jeudi 18 décembre 2014

LA DÉMARCHE - Danse Carpe Diem / Emmanuel Jouthe

Quand de jeunes sourds se font complices dans la création d'une chorégraphie
Retour sur une rencontre aussi mémorable qu'inusitée


Dans le cadre du projet de médiation culturelle LA DÉMARCHE (Projet financé dans le cadre de l’Entente sur le développement culturel de Montréal par le ministère de la Culture et des Communications et la Ville de Montréal), les participants et les artistes sont invités à partager un espace commun de création. Les uns s’inspirent de la démarche artistique des autres, afin de stimuler ces derniers dans leur création. Vous nous suivez? 


Artistes : Danse Carpe Diem / Emmanuel Jouthe
Discipline : Danse contemporaine
Participants : Des élèves du Secteur des sourds de l'école secondaire Lucien-Pagé
  

L A  R E N C O N T R E 
À la recherche de nouvelles formes d'inspirations pour sa prochaine création Suites perméables, la compagnie de Danse Carpe Diem / Emmanuel Jouthe souhaitait utiliser la médiation culturelle pour enrichir sa démarche artistique.

Comme le programme Hors les murs aime sortir des sentiers battus, l'idée de mettre en lien la troupe de danse et des adolescents sourds s'est spontanément manifestée. Ces rencontres simples et authentiques auront non seulement permis aux artistes de travailler la danse autrement, mais surtout de vivre une expérience humaine enrichissante.

Si présenter un projet de danse contemporaine à des adolescents est un défi en soi, le faire devant une classe de jeunes sourds et de malentendants risquait de s'avérer ardu. Pourtant, notre médiatrice culturelle Rhodnie Désir, accompagnée de Raphaëlle Perreault et Mylène Joly de Carpe Diem, n'ont pas manqué de susciter l'intérêt de ces jeunes. Il faut dire que l'expression corporelle fait partie intégrante de leur vie!



L E  D É R O U L E M E N T
La toute première prise de contact s'est faite dans une classe du Secteur des sourds de l'école Lucien-Pagé où, à l'aide d'une interprète LSQ (Langue des signes québécoise), nous avons présenté aux participants les grandes lignes du projet. C'est une fois rendus sur la scène de l'auditorium de l'école que le déclic s'est produit : dans une suite d'exercices d'expression corporelle, chaque élève a pu dévoiler une partie de ses rapports à la danse. 

La semaine suivante, le groupe s'est déplacé à la salle de diffusion de Parc-Extension pour assister à un enchaînement de l'oeuvre en création. Il a, en autres, exploré le rapport de proximité entre les danseurs et le public, trait particulier des œuvres du chorégraphe Emmanuel Jouthe. Encore une fois, on pouvait voir que l'expression corporelle est chose naturelle pour ces adolescents et que leur grande maîtrise spatio-temporelle, apporterait une richesse à la création chorégraphique. Ce qui n'est pas étonnant lorsqu'on réalise que la langue des signes est créative et que, tout comme la musique et la danse, elle est rythmée par des mouvements alternés de pauses.


Pour clore cette démarche, une troisième rencontre a eu lieu à l'école Lucien-Pagé. Le contact étant bien établi entre les membres de Carpe Diem et les élèves, ils ont pu explorer plus en profondeur le lien entre la danse et la langue des signes. De ces échanges, tantôt drôles, tantôt sérieux, on comprend que la danse est une forme de langage dont le rapport de proximité se développe un peu comme un sujet de discussion!

Nul doute qu' Emmanuel Jouthe a eu accès à une mer d'inspiration pour sa prochaine création. 


Bénéficiaire du programme de Résidence de création et de diffusion en danse du Conseil des arts de MontréalSuites perméables est reçu, pendant dix semaines à l’automne 2014 et à l’hiver 2015, dans cinq maisons de la culture de l’île de Montréal. Au terme de ces résidences, qui sont assorties d'autant de projets de médiation avec les communautés locales, la compagnie présentera le spectacle ainsi créé en grande première à la salle de diffusion de Parc-Extension le 2 avril prochain. 

Depuis plusieurs années, Danse Carpe Diem / Emmanuel Jouthe développe des projets qui prennent en compte le spectateur et les modes de présentation de la danse. Le projet de Suites perméables, développé dans le cadre de cette résidence, s’appuie sur une longue recherche. Il vise à aborder le corps et son mouvement de manière à faire vivre la danse autrement au spectateur, d’une façon que ne permet pas, habituellement, la traditionnelle salle de spectacle. Cette création pour huit interprètes fera donc participer les spectateurs dès les premiers moments de la résidence pour créer de véritables rencontres en travaillant de concert avec différents groupes prêts à se laisser tenter par le jeu. En s’adressant à eux de manière très personnalisée, les résultats seront différents d’une salle à l’autre et pleinement adaptés au lieu et à son public!


Située en plein cœur de l’île, dans le quartier Parc-Extension, l’école Lucien-Pagé accueille environ 1500 élèves dans cinq secteurs de formation, notamment celui de l’accueil et de la francisation, ainsi que celui des sourds. L’école porte d’ailleurs le nom d’un homme ayant consacré sa vie à l’éducation des personnes sourdes. L’école a à ce chapitre un mandat suprarégional, en vertu duquel elle accueille des jeunes de tout le sud-ouest du Québec. Le Secteur des sourds (SDS) permet à l’élève de réaliser son parcours scolaire dans un environnement adapté à ses besoins. 

Le personnel, les enseignants et les professionnels rattachés à ce service font usage d’approches personnalisées et de la langue des signes québécoise (LSQ). Des services récréatifs et éducatifs adaptés leur sont offerts, tout comme une vie parascolaire dynamique (conseil étudiant, valorisation de la LSQ, troupe de danse, troupe de théâtre, voyage scolaire, journée blanche, local d’informatique et sports interscolaires).

Grâce à la passion de leur enseignant M. Yim, une vingtaine de jeunes sourds ont pu participer au projet LA DÉMARCHE. D'autres belles rencontres sont à prévoir car, en février prochain, Danse Carpe Diem entamera une deuxième semaine de résidence à la salle de diffusion de Parc-Extension. Nous avons déjà hâte aux retrouvailles!
Un grand merci aux enseignants et élèves de Lucien-Pagé !


Envie d'en découvrir davantage?
→ Pour voir en images les rencontres de Danse Carpe Diem avec les élèves de Lucien-Pagé, c'est par ici.

→ On se rend sur notre chaîne Soundcloud pour entendre l'entrevue radio réalisée par notre médiatrice culturelle avec Emmanuel Jouthe.

→ Pour visionner un bref aperçu tout en mouvement des différentes rencontres, on se rend sur Vimeo


La résidence de création et de diffusion en danse est rendue possible grâce au soutien du Conseil des arts de Montréal et des diffuseurs du réseau Accès culture. Les activités de médiation culturelle et de développement de public sont réalisées grâce au soutien du ministère de la Culture et des Communications et de la Ville de Montréal dans le cadre de l’Entente sur le développement culturel de Montréal.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire